Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 07:00

Les médecins sont formels. Aucun des éléments de prévention ne sera véritablement utile car inefficace sur le long terme et ingérable en cas de véritable épidémie.

Le masque.
-limites sanitaires: il faut en changer, toutes les trois heures, pour qu'il joue son rôle de bouclier efficacement.

-limites pratiques: tenir plus de quatre heures est éprouvant physiquement.
Il faudra un budget élyséen et prévoir un service de recyclage plus que compétent!


Les gants.
- limites sanitaires: il faut en changer à chaque nouveau contact avec un objet ou un autre être humain.
-limites pratiques: vous vous voyez vivre avec des gants tout le temps? Réfléchissez bien avant de répondre!
Même limites économiques et écologiques que pour le masque!

Vous tirerez automatiquement les conclusions qui s'imposent: ce genre de mesures ne peut fonctionner dans un monde actif.

S'il y a pandémie, la société tout entière sera en quarantaine, paralysée, et ces mesures de pseudo-protection seront complètement caduques!

Il semble qu'une fois de plus, par le biais de la peur, de la "sécurité sanitaire", on réussisse à nous faire consommer. Nouvelle maladie, nouveaux produits!

-Il n'y a qu'une chose à laquelle tous ces braves marchands n'ont pas pensé: l'argent est l'objet le plus dangereux, car le plus manipulé. L'argent est sale. A tous les sens du terme apparemment!-

Quant aux mouchoirs, il semble qu'ils soient le seul rempart efficace en cas d'éternuement, mais cela, nous le savions déjà: le rhume est une vieille saleté gluante qui passerait presque pour du pipi de chat à côté du monstre A.

En fait, le seul remède efficace à la propagation de la maladie serait le tissu, d'où l'idée du masque me direz-vous; mais ce dernier étant loin d'être pratique et probant, une solution nouvelle pourrait apparaître: la burka! Une isolation totale entre le monde et vous, les autres et vous, les hommes et vous, heu... nous nous égarons.
Une solution pratique et confortable qui résout bien des soucis!

Non un isolement, attention, soyons précis sur les termes!
Une protection, non une réclusion.
Un secours, non une humiliation.
Un refuge, non une prison.

Je me demande jusqu'où cette histoire de virus n'est pas une arme de destruction massive... de la liberté individuelle!

Ps: je pars en week-end, mais vous ai réservé une réédition spéciale: mes deux textes préférés du moment, après le Niouk- on reste un peu sur le même sujet! Et lundi, on s'interroge sur le mot et la notion d'amour!

Bon week end à tous!

Partager cet article

Repost 0
Published by Antigone - dans Courage fuyons!

Présentation

  • : Chroniques des jours ordinaires...et des autres
  • : Chronique quotidienne des aventures minuscules d'un être humain en proie... à lui-même. Billets d'humeur sur les temps qui courent, le monde qui tourne comme il peut, vous, moi, nous quoi!
  • Contact

Recherche

Liens