Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 13:32

Soyons honnêtes, il y a d’autres circonstances qui nous font nous interroger sur la place de l’autre, d’un autre dans notre vie hors les seuls microbes.

Des circonstances bien plus pragmatiques, qui impliquent le partage, et principalement celui des ressources.

Dans une société qui rend toute forme de plaisir, même le plus infime, inaccessible -fumer, acheter une pâtisserie, un magasine sont devenus des petits luxes du quotidien; être célibataire solitaire est gage d’un appauvrissement généralisé.

Ne partageant aucun frais avec un autre – quel qu’il soit, colocataire, ou amant ; les marges de manœuvre sont de plus en plus restreintes à l’essentiel : loyer, charges, nourriture, transports.

Le verre du samedi soir, et le cinéma du dimanche, le journal du matin, le café de midi, et les roses du week end sont limités : on ne peut pas tout faire seul(e), c’est une évidence.

Mais, boire un verre, voir un film, déguster un café en lisant son journal ne sont plus des petits luxes aux côtés de quelqu’un que vous appréciez principalement pour le fait qu’il vous permette d’y goûter…

Restent les roses…

Ah, les roses…

Une abricot pour le plaisir, juste une, en bouton, pour accompagner ma semaine et me rappeler que les roses sont belles, même seule.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Antigone - dans What a wonderful world!

Présentation

  • : Chroniques des jours ordinaires...et des autres
  • : Chronique quotidienne des aventures minuscules d'un être humain en proie... à lui-même. Billets d'humeur sur les temps qui courent, le monde qui tourne comme il peut, vous, moi, nous quoi!
  • Contact

Recherche

Liens