Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 17:14

Il est étonnant de constater que certains individus sont encore sur le mode homme des cavernes en ce qui concerne la sexualité ( vous me direz, pour le reste aussi...)

Pourtant, certaines d'entre vous en ont rencontré et se sont confiées.


A l'heure du vibromasseur à plume, vendu dans toutes les bonnes boutiques...de déco de France, du porno soft bien connu des publicistes de la planète entière, du droit à l'orgasme revendiqué par tous -bien plus que le droit à la libre expression, on se demande qui peut encore penser qu'il suffit d'attraper une femme par les cheveux pour la faire jouir.

Alors, oui bien sûr, le primitif est de retour, on ne peut y échapper.
Sur les textiles, dans les musées, dans notre assiette.  
Ne refoulons pas nos pulsions écologiques!
Mais qui dit simplicité et santé ne dit pas vulgarité ou gymnastique. Dans le domaine de l'intime, le raffinement de l'érostisme semblait acquis par et pour tous.

Vraisemblablement, certains ne peuvent sortir des schémas stéréotypés tout droit sortis des années 90, où l'expression du désir féminin passait par une soumission totale aux fantasmes du mâle.
Chorégraphie grotesque sur des vagues de hurlements outranciers qui attestaient le pouvoir du pénis sur la femme lascive.

Mais bien sûr que la première chose qui vient à l'esprit d'une femme désirante est le plaisir de l'autre! Pourquoi se préoccuperait-elle de ses envies cette égoiste? Hein je vous le demande!
Non, tout ce qu'elle veut c'est se mettre à genoux afin de rendre hommage au dieu qui accepte de l'honorer! Rien de plus. Le plaisir féminin n'existe que dans l'assurance du  plaisir du mâle, vous suivez?

Ah, la psychologie masculine n'a pas fini de nous surprendre... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Antigone - dans Il vaut mieux en rire...

Présentation

  • : Chroniques des jours ordinaires...et des autres
  • : Chronique quotidienne des aventures minuscules d'un être humain en proie... à lui-même. Billets d'humeur sur les temps qui courent, le monde qui tourne comme il peut, vous, moi, nous quoi!
  • Contact

Recherche

Liens