Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 13:34

L'araignée est victime d'un malentendu depuis que la femme est femme.
Allez comprendre pourquoi cette innocente bestiole, à peine plus dangereuse qu'un moustique -elle mord (au lieu de piquer) et laisse des boutons rouges qui démangent sur nos petits épidermes fragiles- est le sujet principal de nos phobies?

Une guêpe est bien plus agaçante, avec son ballet incessant autour de nos mains, nos bouches et notre cou, et son obsession pour le pot de confiture de mûres, la cuillère de la confiture, notre tartine, nos lèvres! Sa piqure peut être allergène, voire mortelle dans certains cas!

Je ne parle pas de la mouche, avec ses sales petites manies de se poser sur tout ce qui est répugnant puis sur vos joues, votre nez, vos oreilles, au moment où vous vous endormez, et qui laisse des traces de son passage fou partout!

Revenons au moustique, à son ascendant vampire, à ses cousins énormes qui attaquent en formation lorsque le soleil se couche et se cognent contre murs, plafonds, lustres en papier afin de vous présenter un divertissement inattendu au moment où vous attendiez le calme de la nuit.
Et ce vrombissement incessant et obsédant, moteur minuscule, identifiable entre tous, du modèle réduit, qui, lui, a décidé de se nourrir de votre personne quoiqu'il advienne! Le nombre de pantoufles perdues, de journaux écrasés, de livres maculés, de positions acrobatiques sur une chaise, contre le mur, un pied sur le bureau, un bras contre l'armoire afin de traquer l'insecte vicieux qui vous attend dans un coin pour mieux vous voir tomber au moment où il s'envole!

L'araignée donc, communément appelée gypsie -par ma soeur et moi ( oui c'est une vieille histoire...) ne présente, à côté de ces empêcheurs de tourner sereinement en rond, aucun défaut.

Que lui reproche-t-on de si condamnable?

Ses huit pattes poilues, son corps rond et renflé, ses mâchoires, ses petits yeux? Dieu l'a ainsi faite - ou Athéna, elle ne se souvient plus bien des modalités mythologiques!- elle souffre suffisamment de ce physique ingrat qui l'oblige à terroriser les mâles afin d'avoir un peu de tendresse...

Ses toiles, pièges de soie, dentelles tueuses? il faut bien vivre, et nos ennemies les mouches s'y précipitent.
Elle est notre alliée, puisqu'elle nous le dit.

"Je suis la fileuse, je tisse la toile du destin et brode des linceuls, je suis la vie et la mort. Je suis les Parques. Je suis la faucheuse. Je suis  la roue du temps qui tourne."

Paf.

Je n'ai pu écouter plus longtemps le discours de Gypsie du soir, en effet son diamètre excédant les sept centimètres, ma chaussure est partie toute seule. Réflexe phobique encore mal contrôlé, malgré mes tentatives d'autoraisonnement.

Ecrasée sur le sol, recroquevillée sous les coups, elle n'a plus l'air si grosse. Alors je me rappelle que je mesure 25 fois sept centimètres...


Partager cet article

Repost 0
Published by Antigone - dans Courage fuyons!

Présentation

  • : Chroniques des jours ordinaires...et des autres
  • : Chronique quotidienne des aventures minuscules d'un être humain en proie... à lui-même. Billets d'humeur sur les temps qui courent, le monde qui tourne comme il peut, vous, moi, nous quoi!
  • Contact

Recherche

Liens